Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est peu d'événements sur lesquels nos certitudes paraissent mieux fondées que la chute du Shah d'Iran et la Révolution Islamique de 1979.
 
Que croyons-nous savoir ? Un régime autoritaire, à bout de souffle, a été renversé par une révolution populaire inspirée par un religieux qui avait été accueilli en France. Tout le reste est passé sous silence. Passés sous silence, 2 500 ans de civilisation brillante, des siècles d'humiliation et 60 ans de reconquête de fierté nationale et de progrès...
 
L'Iran nous paraît désormais n'avoir jamais été que le pays du tchador et de la pensée unique. Ou pire, le pays où toute modernisation est impossible. Le Prince Gholam-Reza Pahlavi, frère du Shah d'Iran, a décidé de rompre ce silence et de dire quel a été l'Iran au XXe siècle, marqué par la dynastie à laquelle il appartient. Il relate comment son père Reza Shah, puis son frère, par leur politique toujours tournée vers le progrès, ont su et pu donner à l'Iran la place qui lui revenait de droit dans le concert des grandes nations.
 
Mais voulait-on la paix au Moyen-Orient ? La guerre dans cette partie du monde n'arrangeait-elle pas certains intérêts, ceux-là mêmes qui firent partir le Shah ? Le Prince Gholam-Reza Pahlavi a accepté de répondre aux questions, même les plus embarrassantes, afin de rétablir la véritable histoire de son pays, dont aucun Iranien n'a à rougir. Au fil des entretiens se dégage également un portrait saisissant de la vie quotidienne du Shah et de la famille impériale, ballottée des palais d'Iran jusqu'à l'exil. Les amours (des années Fawzia aux années Soraya, la princesse aux yeux tristes, et Farah), les doutes, la douleur aussi, notamment lors du tragique décès de la Princesse Leila en 2001 et l'intervention digne et poignante de sa mère l'Impératrice Farah à la radio, qui a ému des millions d'Iraniens. L'Iran impérial était un rempart contre le terrorisme international. Il a été vaincu par ces mêmes forces qui aujourd'hui au pouvoir à Téhéran sont les complices de ceux qui cherchent à déstabiliser le monde.
 
Commentaires de lecteurs :
"Les Mémoires du frère cadet du shah d'Iran auraient pu n'être qu'un fastidieux plaidoyer pro domo. Ils constituent tout au contraire le récit passionnant d'un siècle d'histoire et montrent comment l'Iran qui, il y a cent ans, végétait encore à un niveau d'arriération indigne de son prestigieux passé, a été propulsé en l'espace de quelques décennies au niveau d'un pays presque moderne, ou du moins en passe de le devenir. Cela bien sûr grâce à la manne pétrolière, mais aussi grâce aux efforts inlassables et à la détermination des deux shahs Pahlavi, père et fils. Mais l'autre intérêt de ce livre est aussi de montrer comment l'alliance aberrante et contre nature des mollahs, des communistes et de l'Amérique de Carter, a mis à bas cet édifice prometteur et fait retourner l'Iran à un niveau de barbarie qu'on croyait définitivement révolu. Naturellement, l'auteur minimise parfois (pas toujours, il est vrai) les responsabilités de son frère et du régime impérial dans ce désastre. Mais ses accusations, terribles, contre l'inconscience des Occidentaux (comment ne pas se souvenir que la France a accueilli l'ayatollah Khomeyni) font froid dans le dos. Comment a-t-on pu en arriver là ?"
 
 "Mieux connaitre ce pays, comprendre les tenants et aboutissants des évolutions historiques... voilà ce que je cherchais et que j'ai trouvé grace à cet ouvrage. Je le conseille à toutes les personnes qui souhaitent mieux comprendre les rapports Orient / Occident, la situation actuelle, l'évolution de la religion, l'apport du régime monarchique. Ce livre riche se lit comme un roman !"
 
  A Lire : "Mon Père, mon frère les Shals d'Iran : entretien avec son altesse impériale Gholam-Reza Pahlavi"  de Patrick GERMAIN aux éditions Normant ; du même auteur : "Charles et Zita, Derniers souverains d'Autriche-Hongrie" aux éditions France Europe Editions.
 
- Voir aussi les photos de l'auteur dans la rubrique "Carrefour Culturel Méditéranéen" à Nice en haut à gauche du Blog.
 
Retranscrit par Lauric Duvigneau à partir des notes de l'éditeur
.
Tag(s) : #Pédagogie - enseignement - art et culture

Partager cet article

Repost 0