Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lauric en 2006 (Rennes)

Mon père Jean-Louis dit "Bernard"  Duvigneau est issu du bassin d'Arcachon (Arès / Lège-Cap-Ferret / Lanton et Andenge) et ma mère  Liliane Defarge est née en Charente (Linars),

La famille Duvigneau est une ancienne famille paysanne (16 ème siècle) du Domaine de Certes (Bassin Est du Bassin d'Arcachon): Sur l’un des premiers actes de la Paroisse de Lanton / Audenge (Gironde) datant de 1694, l 'on peut retrouver un « Jean Duvign(e)au « paysan, dit bicon, vacher du troupeau des vaches de l'église de Lanton » en tant que parrain avec un certain Mathieu Lauric. (Archives départementales de la Gironde).

Je ne réside plus dans ma chère et tendre ville de Bordeaux depuis 1999, et cela pour des raisons professionnelles qui  m'ont amené de voyager dans les différents régions province de  France: Bordeaux, terre de Naissance,  Nice, Terre de Soleil, Rennes et sa Bretagne, Terre de voyageurs et maintenant, Paris et sa région, terre cosmopolite.

Cette rubrique sera toujours en cours d'écriture ... C'est pourquoi,  je vous propose un peu de poésie d'avant de découvrir ci-dessous une partie (visible) de mon  parcours...

    ... Texte traduit en français. Traduction de José Parets-LLorca  

« Marcheur, ce sont tes traces

ce chemin, et rien de plus ;

Marcheur, il n'y a pas de chemin,

Le chemin se construit en marchant.

En marchant se construit le chemin,

Et en regardant en arrière

On voit la sente que jamais

On ne foulera à nouveau.

Marcheur, il n'y a pas de chemin,

Seulement des sillages sur la mer. »

Antonio Machado

 

« Un parcours atypique et non-conformiste »

Antérieurement "Expert Solutions Documentaires" (IDF Bobigny) à la Direction du Dévéloppement Commercial Entreprises à La Poste, Branche Service-Courrier-Colis, . (Chef de Produits Opérationnel). Ce que j’aime dans mon travail c’est d’accompagner le changement de notre entreprise de manière opérationnelle par exemple lors de la mise en marché et la commercialisation d’une nouvelle offre innovante du Groupe, offre DOCAPOST, en donnant aux équipes commerciales du sens à l’action à réaliser et à entreprendre.

Ma vie est faite d’engagement pour les autres, et pour moi, c’est comme ca !

Je suis rentré dans le Groupe il y a déjà 16 ans, (je n’ai pas vu le temps passé) en 2001 en tant que responsable commercial à DOCAPOST BPO (Ex-Dynapost) ; recruté à Nice, puis Rennes et maintenant dans la région parisienne à la maison mère de La Poste, je suis donc un voyageur dans l’âme (mobilité professionnelle oblige, le changement je connais ainsi que l’adaptation !)  Et voyager pour moi cela veut dire rencontrer « l’Autre », et en rencontrant l’Autre je me rencontre « Moi-même » à chaque fois !

Après avoir été scout à l’adolescence, mon engagement associatif a commencé dès l’âge de 18 ans en rentrant dans le monde associatif des Radios Libres à Bordeaux, cela m’a donné la « Passion et le Goût des Autres » ;  La radio m’a permis de m’ouvrir et de découvrir les « Autres ». J’animais et je produisais des émissions de radio à Bordeaux bénévolement. ¨Par exemple, « La première Nuit du Patrimoine à Bordeaux en 1991 » avec notamment le superbe interview de l’acteur Georges Descrières, et aussi sa mystérieuse et belle lecture d’un texte de François Mauriac évoquant « sa Garonne » alors enfant… ;  mais mon plus beau projet : c’est la participation à la création d’une émission qui s’appelait « Le Téléphone du Dimanche » : les personnes de « l’Extérieur » parlent aux personnes de « l’Intérieur » : les Prisonniers.

Du monde de la radio, donc des médias, je suis passé pendant mes études dans le bénévolat à l’accompagnement des personnes malades ou en fin de vie.  Cette expérience unique m’a apporté l’humilité et la possibilité de savoir me recentrer sur l’essentiel ; C’est à dire reconnaître ce qui est prioritaire pour soi.

Ensuite l’entrée dans la vie active, j’ai eu la chance de croiser des personnes qui m’on fait connaître la Jeune Chambre Economique Française. Mes douze années d'engagement [1997 à 2009] à la JCEF, affiliée à JCI (Junior Chamber International : 1er mouvement international de formation des jeunes à la prise de responsabilité pour des changements positifs : http://www.jci.cc/ et http://www.jcef.asso.fr ), j'ai pu développer mes talents et des compétences en management et en gestion de projet et vite comprendre que la diversité humaine était la richesse d’un groupe. Jusqu’à devenir Président de la Jeune Chambre Economique des Hauts de Seine  en 2008.

Président 2008 et Past 2009 de la "Jeune Chambre Economique des Hauts-de-Seine" (siège social : Neuilly-sur-Seine) : http://www.jce92.org
- Récompensé(e) en 2008 pour son activité en intégrant le statut de "Membre du Club de l'Excellence 2008" de la Jeune Chambre Economique Française (JCEF) [Classée 6ème sur 166 JCE Locales en France].
- La chance sous ma Présidence  de réaliser le Livre d'Emeraude, "1968-2008 : 40 ans d'actions au cœur de la cité" de la Jeune Chambre Economique des Hauts-de-Seine (prix de la meilleure action de communication lors de la Convention Nationale JCEF à Nîmes -Juin 2010) :
pour le télécharger :  http://jce92.org/iso_album/livret.pdf

 

La Fondation du Bénévolat  (2010/2014 ) : 

J’ai eu la chance de beaucoup de recevoir des autres et ce fut à mon tour de donner aussi ! En 2010, mon engagement passe ainsi un nouveau cap. C’est pourquoi lorsque le Président de la Fondation du Bénévolat m’a proposé de devenir administrateur des amis de la Fondation et délégué de la Fondation du Bénévolat pour les Hauts de  seine, je ne pouvais dire que oui !

Ces actions sont bien sur toutes Bénévoles, normal pour une Fondation du Bénévolat ! Car qui mieux qu’un bénévole peut comprendre les préoccupations d’un autre bénévole ?

Mon rôle était de représenter bénévolement la « Fondation du Bénévolat » auprès des pouvoirs publics, des collectivités territoriales et des milieux associatifs pour les Hauts-de-Seine et en particulier dans la 5eme circonscription « Clichy-Levallois ». Les délégués étant en charge du développement de la vie associative et de la reconnaissance et la protection du bénévole

Comment ? La Fondation du Bénévolat était administrée par un conseil de 12 membres parmi lesquels figuraient notamment les ministres de l’Intérieur, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, de la Culture et de la Communication, ainsi que les Présidents de l’Association des Maires de France et du Comité National Olympique et Sportif Français.

Avec l’aide de ses partenaires et mécènes jusqu'en 2014 : ministère de la Jeunesse et des Sports, EDF, La Banque Postale du Groupe La Poste, Groupama, GDF-SUEZ et la SNCF, elle protègait gratuitement les bénévoles, s’ils en manifestent le souhait, en assurant leur responsabilité personnelle du fait de leurs activités associatives, leur défense et leur recours, ainsi que l’indemnisation de certains dommages corporels. Elle concerne les dirigeants élus de droit des associations mais aussi les animateurs, animatrices, entraineurs, formateurs etc, sont écartés du dispositif les simples adhérents qui cotisent et participent occasionnellement aux activités mais qui n’ont aucune responsabilité.

Elle reconnaissait et récompensait aussi les mérites des bénévoles en décernant les Palmes du Bénévolat, distinction honorifique placée sous le haut patronage du Médiateur de la République, Dominique Baudis à l'époque, maintenant le Défenseur Des Droits (Jacques Toubon). Ces Palmes sont attribuées par délibération du Conseil de la Fondation sur proposition d’un jury de personnalités représentatives de tous les milieux associatifs.

C’est dans ce cadre que la Fondation du Bénévolat avait décidé qu’en 2011, 100 000 bénévoles supplémentaires bénéficieront de l’assurance gratuite qui couvre déjà 150 000 responsables du monde associatif bénévole.

Mon engagement associatif enrichit énormément ma vie professionnelle au niveau de la créativité, de l’esprit d’équipe, qui fait que j’ai fait mienne cette maxime « Tout seul, on va plus vite ; ensemble, on va plus loin ! », c’est tellement vrai, dans le milieu associatif comme dans le milieu professionnel ! Pourquoi ? Car dans les 2 sphères c’est la personne humaine qui est la plus précieuse des richesses !

Depuis 2014, j'ai quitté la Fondation du Bénévolat, pour désarcord, sur certaines visions et pratiques, et me suis engagé au Cercle National des Bénévoles.  Plus d'infos : /www.cercle-benevoles.fr/

 

 

 

 

 

 

Actuellement, Secrétaire Fédéral CFDT, Fédération Communication Conseil Culture (F3C), pôle "La Poste".

En charge pour la CFDT, des Directions à Compétence Nationale (DCN) et Transversales du Groupe La POSTE, (environ 20 000 agents) dans le cadre d'un véritable travail d'équipe à la Fédération CFDT F3C... Quel beau challenge d'équipe en apportant une vision constructive et positive du syndicalisme (d'écoute, d'action et donc de solutions) en entreprise !

Plus d'infos : http://www.f3c-cfdt.fr/entreprises/la-poste

Je suis un passionné, mes amis et collègues vous le diront ! Les gens me demandent comment je peux faire autant de choses, j’ai appris à être organisé, comme dans mon travail. Mon implication dans le monde associatif est pour moi une excellente force de réseau, mais surtout une telle richesse humaine que je ne pourrais plus m’en passer.

Je suis membre aussi de la Société Littéraire de La Poste ( http://societelitteraire.fr , des amis du musée de la Poste et participe au RERS, le Réseau d'Échanges Réciproques de des Savoirs (RERS) (partage des savoirs) de la Poste courrier ; je suis comme vous avez pu vous en rendre compte un passionné d’intelligence collective et associative !

Et nous avons tant de choses à  "nous dire et à construire... ENSEMBLE" !
- Me contacter: lauric.duvigneau@gmail.com

- Mieux me connaître :  https://fr.linkedin.com/in/lauric-duvigneau-04ab128

Tag(s) : #Qui suis-je

Partager cet article

Repost 0