Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vie ordinaire rendue extra-ordinaire... le temps [d'une présence...]

Journal d'Helyett, qui rend visite à sa maman, en maison de retraite.

Tous les deux mois, Helyett rend visite à sa maman. Elle s'appelle Louise, elle a 91 ans et vit dans une maison de retraite dans le sud de la France.

[Comme chaque fois], Helyett part sans savoir comment elle retrouvera sa mère.

[Comme chaque fois], Heylett ne prévient pas de son arrivée, ça servirait à rien, Louise a perdu la mémoire immédiate.

[Comme chaque fois], Louise sourira en voyant sa fille arriver, elle se lèvera, elle reprendra vie, une vie de lenteur, de petits riens, de petits bonheurs, toujours les mêmes : il y aura [comme chaque fois], les repas, qu'elles prendont, ensemble, sur une table à part dans le réfectoire.

Louise [retrouve toujours l'appétit quand sa fille mange avec elle].

Et puis il y aura [comme chaque fois], la promenade dans le jardin, les escaliers, les canards, Louise donnera à manger aux canards, et puis il y aura |comme chaque fois] la coiffeuse.

Helyett emmène toujours Louise se faire coiffer en ville, et puis elles iront ensemble déposer des fleurs sur la tombe de leur mari et père.

Et puis il y aura tout ce que nous saurons pas, tout ce qu'elles se disent, Helyett et Louise, [tout cet amour], Helyett couvrira sa mère de fleurs, elle la gâtera tant qu'elle pourra, et puis il faudra partir, Louise accompagnera Helyett jusqu'à l'ascenseur, elle dira comme à chaque fois, "Les bonnes choses ont une fin", jusqu'à la prochaine fois, dans deux mois, quand Helyett reviendra.

Ce journal c'est pourqu'Helyett [garde en mémoire] la voix et la douceur de Louise.

- Ecoute radiophonique France Inter, émission de Zoé VARIE, du 2 juin 2006

- Liens les métiers du Grand âge : http://www.personnes-agees.gouv.fr/

 

 

 

retranscrit par Lauric Duvigneau

Tag(s) : #Vie - société

Partager cet article

Repost 0