Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

jcef2007-visuel-h.jpg

 

"Credo"

de la Jeune Chambre Economique Française...

jcef-logo.png

"Que la foi en Dieu donne à la vie son véritable sens"

Il y a Dieu et dieux, certains sont matières et d’autres lumières, certains sont concrets et d’autres abstraits, certains sont idées, d’autres idéologies. Croire que ce soit en Dieu, en l’homme, au destin ou à soi-même, c’est donner un sens à sa vie. Croire c’est vouloir. Dans notre chair, dans notre âme, dans notre conscience ou notre inconscient, croire en quelque chose, en quelqu’un, c’est croire en demain.

 

"Que la fraternité humaine transcende la souveraineté des nations"

Penser que nous sommes tous frères, tous égaux, tous venus du même ailleurs, pour aller au même toujours. Penser qu’un enfant qui meurt à des milliers de kilomètres de nous, qu’une femme qui souffre là-bas, qu’un homme qui peine ici, c’est la même douleur pour tous, quelque soit le drapeau qui s’agite sur nos têtes. Penser qu’en tendant la main à cet enfant, cette femme, cet homme, et à tous les autres, ceux à qui nous ne pensons pas, ceux à qui nous n’aurions jamais pensé, qu’en souriant pour illuminer l’instant, même si c’est le dernier, nous donnons à tous ceux si totalement différents de nous, et pourtant, si égaux.

 

"Que la liberté des individus et de l'entreprise assure mieux la justice économique"

Penser, parler, écrire, travailler, aimer, vivre et mourir. Tels sont les droits d’un homme libre. Son héritage. D’autres, ses parents, sont morts pour avoir voulu respirer librement, sans chaînes, sans étoiles jaunes, sans brimades, sans peurs. Seule cette liberté permet à l’homme d’avancer sans contraintes et d’entreprendre sa vie. Des hommes sont morts pour la liberté, elle permettra à celui-là de vivre, égal à égal avec ceux qui l’entourent, sans pouvoir le contraindre à dire oui, à dire non, à dire ce qu’il ne veut pas, à vivre ou à mourir.

 

Que l'autorité doit s'appuyer sur la loi et non sur l'arbitraire

Respect, tolérance, droit, devoir et loi. Quand la dictature l’emporte sur la démocratie, ce sont les vies qui partent et la liberté s’envole avec elles.

 

"Nous croyons que la personne humaine est la plus précieuse des richesses."

On naît, on meurt. Entre les deux, la vie et tellement de questions. Aimer, haïr, punir, souffrir, rire, pleurer. Nous pouvons donner la vie, mais la reprendre aussi. Nous croyons que nous pouvons tout faire. Et nous réussissons à tout défaire. Nous apprenons. Nous enseignons. Nous demandons. Nous donnons. Nous regardons avec notre cœur et nous nous apercevons que nous y voyons mieux ainsi. Alors, nous aidons, sans avoir demandé à être aidé. Et, cela nous permet d’avancer, de grandir, de mourir, enfin, en paix.

"Que la personne humaine est la plus précieuse des richesses

Que servir l'humanité constitue l'œuvre la plus noble d'une vie"

Dans notre chair, dans notre âme, dans notre conscience ou notre inconscient, croire en quelque chose, en quelqu’un, c’est croire en demain.

Penser qu’en tendant la main à cet enfant, cette femme, cet homme, et à tous les autres, ceux à qui nous ne pensons pas, ceux à qui nous n’aurions jamais pensé, qu’en souriant pour illuminer l’instant, même si c’est le dernier, nous donnons à tous ceux si totalement différents de nous, et pourtant, si égaux.

Des hommes sont morts pour la liberté, elle permettra à celui-là de vivre, égal à égal avec ceux qui l’entourent, sans pouvoir le contraindre à dire oui, à dire non, à dire ce qu’il ne veut pas, à vivre ou à mourir.

Quand la dictature l’emporte sur la démocratie, ce sont les vies qui partent et la liberté s’envole avec elles.

Alors, nous aidons, sans avoir demandé à être aidé. Et, cela nous permet d’avancer, de grandir, de mourir, enfin, en paix.

Pour tout cela et pour bien plus encore, pour les autres et pour nous, pour hier et pour demain, pour nos idéaux et nos principes, pour la liberté, pour l’égalité, pour que chacun naisse, vive et meurt, nous croyons que servir l’humanité est l’œuvre la plus noble d’une vie.

Ce credo sert simplement à ne pas oublier que l’humanité tout entière a besoin de nous, de chacun d’entre nous, pour pouvoir continuer sa folle course vers l’avenir.

Commentaire de Marie Blanche Saucourt

1er Vice-Président 2003 en Charge de la Communication

La Jeune Chambre Economique Française est une association "apolitique" et reconnu d'utilité publique depuis 1976. Site national et international : www.jcef.asso.fr  et www.jci.cc

 

Site JCE des Hauts-de-Seine : www.jce92.org,

 

Tag(s) : #Engagement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :