Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

410H4N6270L--AA240-.jpg

« Vous ne venez pas à l'église pour prier !  Priez, vous pouvez le faire dans votre chambre... »

« La liturgie, elle, a pour but de rassembler les fidèles pour mobiliser les symboles, afin que le Ciel descende sur la Terre, et que la Terre monte au Ciel »   Père EUGRAPH

« La prière était devenue en occident une activité mentale, dissociée de l'être total. Or, c'est l'être qui doit être priant, et non la tête ! »


Dans le tumulte iconoclaste de Mai 68, sur des murs de l'honorable Sorbonne, un étudiant rageur avait érit un jour peinturluré :

DIEU EST MORT - signé : Nietzsche.

Mais derrière lui était passé l'un de ses congénères, plein de bon sens et de malice qui, lui, avait écrit :

NIETZSCHE EST MORT - signé : Dieu.

 

Jeu de mots facile contre slogan éculé ? Voire. Tout l'avenir spirituel de l'Occident se joue peut-être là, dans ce face-à-face paradoxal de deux constatations.

 

Car telle est bien la double est cruciale évidence qui mine nos esprits en cette fin de siècle : d'une part, le Dieu d'antan est mort et l'on ne peut plus honnêtement y croire, du moins comme nos pères "croyaient" et  d'autre part, êtres de chair, de sang et de conscience, mais aussi de désir et de désir de sens, nous nous résoudrons jamais au néant, à l'élimination de toute transcendance. ;

 

Que nous le voulions ou non, l'homo sapiens est par essence homo religiosus.

 

Commentaire d'un lecteur : Cet ouvrage nous offre une interprétation intelligente et sensible. L'auteur y pratique la psychologie des profondeurs et met en lumière les mille richesses sémantiques de la langue hébraïque. Nous pensons avoir aujourd'hui perdu nos mythes, nos symboles, notre relation au sacré, Anncik de Souzenelle nous montre qu'il n'en est rien. Tout est là, à portée de notre compréhension, enfoui dans nos propres traditions judéo-chrétiennes, mais nous ne savons plus lire les contes, nous ne savons plus décoder le langage symbolique de notre corps et de la nature.
Voilà de quoi y remédier ... par son échange avec Jean Mouttapa, cette grande dame nous offre la réconciliation de notre esprit avec notre corps.

 

Extrait du livre : "La Parole au coeur du corps", de Annick de SOUZENELLE, éditions Albin Michel

Tag(s) : #Developpement personnel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :